Love at
first sight.
News
Une entreprise de yogourt glacé de Moncton a le vent en poupe
Sep 10, 2013

Acadie Nouvelle
Damien Dauphin
le mardi 10 septembre, 2013

MONCTON - En moins d’un an, une petite entreprise envisagée comme un passe-temps est devenue une histoire à succès pour une famille du Grand Moncton.

Franchir le seuil d’un magasin goji’s, c’est un peu comme prendre quelques minutes de vacances direction le Sud. D’ailleurs, la décoration intérieure rappelle la Floride, où les soeurs Janette Zacharias et Carol Wirsz ont, il y a deux ans, découvert le concept du yogourt glacé en libre-service.

«On s’est dit que c’était une idée vraiment cool et cela nous a donné l’envie de faire la même chose par ici, a révélé Carol au cours d’une présentation à la presse. Nous pensions que cela pouvait être une belle petite entreprise pour passer le temps quand nos enfants iraient à l’université.»

L’expérience n’a toutefois pas été traitée à la légère, car la famille s’est lancée dans l’aventure avec sérieux. Après avoir pris contact avec une société américaine spécialisée dans la fabrication de produits santé à base d’ingrédients locaux, et pris conseil auprès d’experts, elle a ouvert son premier magasin à Dieppe en décembre 2012.

Le succès fut rapidement au rendez-vous, trois autres magasins ont ouvert respectivement à Moncton, à Shediac et à Riverview, créant au passage plus de 90 emplois dans la région.

L’expansion se poursuit, à travers des contrats de franchise. D’ici la fin de l’automne, trois nouvelles enseignes ouvriront au Canada atlantique et une en Colombie-Britannique.

«Nous recevons des demandes quotidiennes de gens intéressés par les occasions de franchise, raconte Janette. Nous sommes submergés, mais cette aventure est un véritable plaisir.»

Pour la clientèle, le concept est très simple. On entre, on se sert soi-même, on compose sa propre création en mélangeant plusieurs glaces si l’on veut, et l’on peut décorer l’ensemble avec des fruits, du chocolat et une myriade de petites douceurs. Le prix dépend du poids: 1,87 $ pour 100 grammes ou 0,53 $ l’once.

«Nos employés sont là aussi pour faire goûter nos produits, raconte Jeff Zacharias, époux de Janette et beau-frère de Carol. Comme ça, vous ne risquez pas de choisir quelque chose qui n’est pas à votre goût.»

Des produits sains, en l’occurrence. Tous contiennent peu ou pas du tout de gras, car ils sont fabriqués à partir du lait et non de la crème. Les propriétaires misent sur la qualité de leur offre, délicieuse, mais aussi nutritive: chaque portion d’une once contient 100 millions de probiotiques, des bactéries excellentes pour la santé. L’achalandage varie aussi au rythme des saisons.

«Pour entrer dans l’halloween, nous proposerons un yogourt à la citrouille, et à l’approche de l’Action de grâce et de Noël, les saveurs de candy cane et de pain d’épices feront leur apparition», a précisé Carol.

Une cliente régulière, qui essaie de modérer sa consommation tant elle raffole des produits sans sucre ajouté, et des quelque 90 garnitures composées de fruits, d’éclats de noix de coco et de chocolat, a raconté son expérience gustative à l’Acadie Nouvelle.

«Au début j’hésitais, car j’avais entendu dire que c’était cher, et puis j’ai été conquise dès ma première dégustation, a témoigné Amber Richards. Pendant des semaines, j’y suis allée jusqu’à deux ou trois fois par semaine. Chaque fois que je conduisais près d’un de leurs magasins, ma voiture passait en pilotage automatique.»

Les quatre magasins goji’s du Grand Moncton organiseront des activités spéciales le samedi 14 septembre pour célébrer officiellement leur ouverture (www.gojisyogurt.com)